Saintlouis.re

Ville de Saint-Louis et La Rivière

Education

 

La CIVIS vous informe que le Transport scolaire ne sera pas assuré pour tous les niveaux : maternelles, primaires, collèges et lycées et ce jusqu’à la fin de l’année scolaire (4 juillet 2020).

Les parents des élèves concernés sont donc invités à prendre toutes les dispositions nécessaires.

Par ailleurs, les modalités de prise en charge des frais de transport scolaire pour la période de la crise sanitaire du Covid-19 seront précisées dans le courrier de réinscription pour l'année scolaire 2020-2021.

Pour toute demande d’information complémentaire, vous pouvez contacter le numéro vert du Transport 0 800 355 354 (appel gratuit depuis un poste fixe).

 

La CIVIS vous remercie de votre compréhension.

 

"On dessine sur les murs...des ballons, un éléphant, un avion, des animaux..."

"On n'a pas toujours le droit de dessiner sur les murs...sauf quand c'est un adulte qui prête les bombes de peinture..." et dans ce cas, les marmay sont toujours motivés.

En effet, le stade Jean Michel Dalleau a pris une nouvelle figure depuis que les enfants des écoles Pablo Picasso et Sarda Garriga ainsi que les élèves du collège Jean Lafosse guidés par l'association Kaz'Design, ont décidé de dessiner l'histoire du quartier sur les murs.

La fresque de près de 130 m2 raconte la vie du Gol autour de cet espace sportif récemment inauguré. Comme par exemple, la 1ère fois où un cirque est venu s'installer à La Réunion, en face du stade et où pour la 1ère fois les gens du quartier voyaient un éléphant, c'était en 1967.

Un stade qui a servi aussi à l'atterissage de petits avions, au pâturage des animaux mais aussi aux matchs de foot entre copains, les pieds nus avec pour ballon, une vessie de porc rembourrée.

Une belle histoire que les enfants avaient auparavant découvert au gré de leurs balades et de rencontres avec les gramouns du quartier et qu'ils ont aujourd'hui immortalisé façon artistes de rue.

 

 

 

 

 

 

Maxime et 10 de ses petits camarades ont suivi une formation auprès des agents de la Police municipale dans le domaine de la sécurité routière.

A l'instar des écoliers de Saint-Louis, les enfants se sont adonnés à la partie théorique avant un exercice grandeur nature dans le centre ville puis un essai sur la traditionnelle piste d'éducation routière.

Maxime et ses camarades présentent cependant une particularité, ils sont tous sourds ou malentendants.

En effet, la Police municipale a mis en place un partenariat avec le centre de la Ressource de Saint-Louis en vue d'accompagner ces enfants déficients sensoriels et leur donner tous les conseils avisés pour leur déplacement de tous les jours.

Après l'enseignement théorique, ces enfants ont pu avec les policiers effectuer le trajet entre l'hôpital de Saint-Louis et le centre ville pour leur permettre de mieux appréhender la circulation et les règles qui en découlent.

3 animateurs du centre de la Ressource ont assisté les policiers dans ce projet afin de faciliter les échanges avec les enfants.

C'est sur la piste d'éducation routière que s'est achevée leur formation le mercredi 2 octobre. Les 3 meilleurs d'entre eux représenteront leur établissement lors de la finale communale d'éducation routière qui aura lieu en juin de l'année prochaine.

 

 

L'agence nationale de sécurité sanitaire des aliments par le biais de ses antennes régionales relève que les enfants consomment entre 2 et 4 fois trop de viande dans les cantines scolaires.

Une surconsommation qui représente des risques pour la santé des enfants mais aussi des adultes, comme le surpoids ou encore d'obésité.

Dans ce sens, l'article 24 de la nouvelle loi sur l'agriculture du 30 octobre 2018 stipule ainsi que les cantines scolaires devront obligatoirement servir un repas végétarien ou végétalien au moins une fois par semaine aux écoliers.

A Saint-Louis, cette loi « Egalim » pour une alimentation saine, durable et accessible à tous est appliquée depuis la rentrée scolaire.

En effet, une fois par semaine, le lundi, les enfants mangent un repas végétarien comme c'était le cas ce 9 septembre avec au menu, une salade verte, des spaghettis aux légumes et une pomme au dessert.

Dans les 3 écoles visitées ce jour-là, les enfants étaient ravis du repas proposé. Du plus petit au plus grand, aucun élève n'a boudé son assiette.

Pour Ophélie, 7 ans et ses copines, les pâtes aux légumes « c'est trop bon ».

A long terme, cette loi impliquera également que les assiettes des enfants devront contenir 50 % de produits répondant à au moins un critère de qualité.

 

 

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale et de la jeunesse était en visite à l'école Paul Salomon de Bois de Nèfles Cocos à Saint-Louis, le lundi 19 août.

C'est sur un air de Davy Sicard, "Marianne" interprété par les élèves du CM2 que le ministre a été accueilli dans l'établissement.

Des élèves qui n'ont pas manqué l'occasion de le questionner sur ses missions au sein du Gouvernement .

Avant une réunion avec les professeurs de l'école en présence du maire Patrick Malet, le représentant de l'État a passé un moment en toute intimité avec les élèves de Mme Blancou, du CP Letchis qui bénéficient du programme de dédoublement des effectifs.

En effet, la classe ne compte que 14 élèves. Ce qui permet à la maîtresse de leur apporter un accompagnement plus personnalisé.

Pour Jean-Michel Blanquer, cette politique permet d'aller à la Racine pour lutter efficacement contre l'échec scolaire.

Un programme qui selon les témoignages des professeurs commence déjà à porter ses fruits.

 

Le 26 août prochain, les activités périscolaires débuteront dans les écoles. N'oubliez pas d'inscrire vos enfants !

 

Restez connectés

Inscrivez-vous à la newsletter

pour recevoir toute l'actualité de la Ville de Saint-Louis

ou suivez nous sur...