Saintlouis.re

Ville de Saint-Louis et La Rivière

Education

 

Maxime et 10 de ses petits camarades ont suivi une formation auprès des agents de la Police municipale dans le domaine de la sécurité routière.

A l'instar des écoliers de Saint-Louis, les enfants se sont adonnés à la partie théorique avant un exercice grandeur nature dans le centre ville puis un essai sur la traditionnelle piste d'éducation routière.

Maxime et ses camarades présentent cependant une particularité, ils sont tous sourds ou malentendants.

En effet, la Police municipale a mis en place un partenariat avec le centre de la Ressource de Saint-Louis en vue d'accompagner ces enfants déficients sensoriels et leur donner tous les conseils avisés pour leur déplacement de tous les jours.

Après l'enseignement théorique, ces enfants ont pu avec les policiers effectuer le trajet entre l'hôpital de Saint-Louis et le centre ville pour leur permettre de mieux appréhender la circulation et les règles qui en découlent.

3 animateurs du centre de la Ressource ont assisté les policiers dans ce projet afin de faciliter les échanges avec les enfants.

C'est sur la piste d'éducation routière que s'est achevée leur formation le mercredi 2 octobre. Les 3 meilleurs d'entre eux représenteront leur établissement lors de la finale communale d'éducation routière qui aura lieu en juin de l'année prochaine.

 

 

L'agence nationale de sécurité sanitaire des aliments par le biais de ses antennes régionales relève que les enfants consomment entre 2 et 4 fois trop de viande dans les cantines scolaires.

Une surconsommation qui représente des risques pour la santé des enfants mais aussi des adultes, comme le surpoids ou encore d'obésité.

Dans ce sens, l'article 24 de la nouvelle loi sur l'agriculture du 30 octobre 2018 stipule ainsi que les cantines scolaires devront obligatoirement servir un repas végétarien ou végétalien au moins une fois par semaine aux écoliers.

A Saint-Louis, cette loi « Egalim » pour une alimentation saine, durable et accessible à tous est appliquée depuis la rentrée scolaire.

En effet, une fois par semaine, le lundi, les enfants mangent un repas végétarien comme c'était le cas ce 9 septembre avec au menu, une salade verte, des spaghettis aux légumes et une pomme au dessert.

Dans les 3 écoles visitées ce jour-là, les enfants étaient ravis du repas proposé. Du plus petit au plus grand, aucun élève n'a boudé son assiette.

Pour Ophélie, 7 ans et ses copines, les pâtes aux légumes « c'est trop bon ».

A long terme, cette loi impliquera également que les assiettes des enfants devront contenir 50 % de produits répondant à au moins un critère de qualité.

 

 

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale et de la jeunesse était en visite à l'école Paul Salomon de Bois de Nèfles Cocos à Saint-Louis, le lundi 19 août.

C'est sur un air de Davy Sicard, "Marianne" interprété par les élèves du CM2 que le ministre a été accueilli dans l'établissement.

Des élèves qui n'ont pas manqué l'occasion de le questionner sur ses missions au sein du Gouvernement .

Avant une réunion avec les professeurs de l'école en présence du maire Patrick Malet, le représentant de l'État a passé un moment en toute intimité avec les élèves de Mme Blancou, du CP Letchis qui bénéficient du programme de dédoublement des effectifs.

En effet, la classe ne compte que 14 élèves. Ce qui permet à la maîtresse de leur apporter un accompagnement plus personnalisé.

Pour Jean-Michel Blanquer, cette politique permet d'aller à la Racine pour lutter efficacement contre l'échec scolaire.

Un programme qui selon les témoignages des professeurs commence déjà à porter ses fruits.

 

Le 26 août prochain, les activités périscolaires débuteront dans les écoles. N'oubliez pas d'inscrire vos enfants !

 

 

Marquer un stop, indiquer sa direction, anticiper ... les règles de la conduite à vélo n'ont presque plus de secrets pour les finalistes de l'étape communale de l'éducation routière.

Après avoir été suivis pendant 3 ans par les agents de la police municipale, des élèves de CM2 de la ville de Saint-Louis se sont retrouvés le mercredi 12 juin au gymnase Jean Joly pour une matinée dédiée à l’éducation routière à vélo.

Les participants se sont affrontés au cours de trois épreuves : l'une théorique avec un questionnaire à choix multiples, l'autre pratique, à vélo, et enfin la dernière, la maniabilité sur un parcours d'obstacles.

Cette année, la ville a innové en intégrant des enfants à mobilité réduite, issus du CAMPS ( Centre d'Action Médico-Sociale Précoce), sur un parcours adapté grâce au concours de l'IEM (Institut Éducation Motrice).

Si tous ont désormais acquis les bons gestes en matière de sécurité routière, seuls les 10 premiers représenteront la ville de Saint-Louis lors de la finale départementale qui se tiendra le 26 juin prochain à saint-Pierre.

Tous les enfants sont repartis heureux et les bras chargés de cadeaux.

 

 

Soucieuse de favoriser une plus grande sécurité des enfants dans leurs déplacements piétonniers en les responsabilisant dès l’école primaire, l’association Prévention MAIF a décidé de jouer un rôle plus actif dans cette opération et c’est à ce titre que ce lundi 27 mai la remise du permis piéton s’est effectuée derrière la mairie annexe de la Rivière aux élèves de 9 établissements scolaires de la Rivière.

Cette action a pour but de former chaque élève de CE2 à devenir autonome et responsable dans leurs déplacements au quotidien mais pas seulement, car cela a aussi pour vocation d’impliquer les familles dans la prise en compte des dangers auxquels est confronté l’enfant piéton.

Cette année 902 élèves ont validé cette formation mais seulement les 200 plus assidus des écoles du secteur de la Rivière ont été récompensés. Cette matinée s’est clôturée avec un petit goûter en présence des enseignants, des élus  des agents de la Police municipale.

Restez connectés

Inscrivez-vous à la newsletter

pour recevoir toute l'actualité de la Ville de Saint-Louis

ou suivez nous sur...