Saintlouis.re

Ville de Saint-Louis et La Rivière

Actualités

 

La ville Sain-Loui ek la Rézion la mèt la main ansanm po valoriz nout kiltir kreol dann koko po la somèn kréol.

Le temps d'une journée, le site de Moulin Maïs s'est transformé en un village créole. Au gré de sa déambulation dans les jardins du site, le spectateur pouvait s'arrêter sous des stands pour y découvrir différentes traditions locales.

Tisanes péi, peinture en libre expression, fabrication de tambours malbars, maquillage mahorais, exposition d'objets lontan ou de livres en créole,...les découvertes ont été riches.

 

Thierry Gado, 41 ans, s'est attelé de bonne heure ce jour là à la fabrication d'un kayamb. Il lui faut environ 5h pour le réaliser.

Enfant, il a passé de longues heures a observé ses "tontons" avant de se lancer à l'âge de 13 ans dans son premier kayamb. Il ne s'est jamais plus arrêté n'ayant de cesse d'améliorer sa technique avec un ingrédient primordial.

"Un bon kayamb, y fo ou fé à li avec amour. Sa lé komm un bon cari" nous confie-t-il.

Thierry a eu la chance que ses aînés lui transmettent cette passion que lui même espère redonner aux plus jeunes.

 

La transmission, un des premiers objectifs de Ludivine Imache-Latour, adjointe déléguée à la culture et aux arts urbains. "Nou lé un peup riche mais y fo nous transmette" a-t-elle souligné dans son discours d'ouverture.

 

Y fo mèt' an lèr lo fonn'kèr nout' péï, po mèt ansanm' nout' maniyèr viv kréol ! Sa lé in maniyèr kozé, sa lé in fason léspri maziné, in maniyèr roul lo kor sanm la mizik, in kalité fé kui manzé, a encore rappelé Juliana M'Doihoma, ravie de cette première organisation culturelle de sa mandature.

Son équipe et elle même entendent bien rendre à la ville de Saint-Louis sa place sur l'estrade culturelle de La Réunion. Un agenda complet sera construit avec la population et les associations pour que dans tous les quartiers de la ville, la culture reprenne ses droits.

 

 

Vincent et Low, de l'association Utopik bazar, passionnés des arts du cirque ont investi le case de Bengali le temps d'une semaine de vacances pour le plus grand plaisir des marmay du quartier.

En partenariat avec le Contrat de ville de Saint-Louis, ils ont en effet voulu offrir aux enfants une activité originale au pied de leurs immeubles.

Les petits ont ainsi pu s'essayer à plusieurs ateliers qui bien que ludiques sont aussi une transmission d'autres valeurs comme la confiance ou le bien-vivre ensemble.

Equilibriste ou futur acrobate, au bout d'une semaine, certains sont déjà époustouflants.

 

 

Lespozission Lofis la lang dann "Maison projet" o Gol y rakont koman demoun partou la fé la lang kréol issi La Rényon.

Elle raconte comment, venu du Portugal, de l'Inde, de Bretagne, d'Afrique ou encore de Chine, chacun a apporté un petit bout de son pays pour créer une langue aux mille couleurs. Un peu comme on confectionne un "tapi-mandian" peut-on y lire.

Au fil des panneaux, le spectateur apprend ou redécouvre l'histoire du peuplement de La Réunion. Koman limigrassion la fé la koulèr la lang kréol la Rényon.

On y retrouve aussi "kosa tanbav" ou bien "boubou", et comment écrire le "Kou-d'kongne", et puis encore des textes de Marc Rivière, autrefois pharmacien, passionné de tisanes locales.

 

Lespozission "Demoun partou..." y arèt le 27 octob

Ou pé war : "Santé, maladi, tizane" ziska le 27 novanm

Maison de Projet au Gol

Du lundi au vendredi de 8h à 16h

 

 

Brocolis, poivrons, tomates ou autres plantes aromatiques...c'est un véritable jardin de produits bio qui est en train de prendre vie du côté de Bois de Nèfles Cocos.

Avec le concours de l'association Ti planteur, le Contrat de ville de Saint-Louis, a voulu apporter aux familles du quartier des connaissances et des méthodes pour développer par eux-même une agriculture dite "raisonnée".

Pour la reprise de l'atelier ce lundi 19 octobre, Flora Etchéverry, adjointe déléguée à l'économie sociale et solidaire et élue du quartier n'a pas manqué de venir saluer le travail accompli par ces agricultrices en devenir.

Elles sont ainsi 6 femmes à se retrouver chaque lundi soir pour prendre soin de leurs plantations. Une belle occasion également de renforcer la cohésion entre voisins. Sensibilisées à l'économie circulaire, elles utilisent de l'engrais totalement naturel obtenu à partir de déchets ménagers et se lanceront prochainement dans la fabrication de meubles en bois de palettes pour agrémenter l'espace.

L'action se poursuivra aussi avec les associations Pépé José et le Poids des mots qui oeuvrent à promouvoir une alimentation saine et équilibrée.

L'objectif sera de récolter les légumes pour la confection de jus et autres petits plats.

 

 Il reste des parcelles à cultiver. Si vous souhaitez rejoindre le projet, veuillez contacter l'association Ti planteur au 0692 35 19 83 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

La même action est menée avec les habitants du Gol dans le jardin de la maison de projet, n'hésitez pas à vous inscrire.

 

 

Mo, ou Moïse est un jeune garçon que les aléas de la vie ont contraint à devenir un enfant de la rue à Mayotte. Il y connaîtra la violence qu'il devra combattre au quotidien pour pouvoir s'en sortir.

Cette histoire est tirée du roman "Tropique de la violence", écrit par Nathacha Appanah.

Une société de production, Windy, séduit par le livre s'apprête à en faire un long métrage qui sera prochainement tourné en partie à l'île de La Réunion.

Le producteur a ainsi lancé un casting sur l'ensemble de l'île pour recruter acteurs et figurants d'origine mahoraise et comorienne.

Issa et Houzaïnya font partie des 5 comédiens qui se sont prêtés au jeu ce 20 octobre dans les jardins du monument aux morts de Saint-Louis.

Photographiés et interviewés, ils sauront bientôt si la production les sélectionnera pour vivre cette aventure cinématographique qui sera tournée au mois de novembre.

 

 

 

L'association Utopik Bazar proposera un stage autour de différentes pratiques artistiques dans la maison de quartier de Bengalis, du lundi 19 au vendredi 23 Octobre.

Cette action sera destinée aux enfants et jeunes de 8 à 16 ans.

Sous la thématique « Arts du Cirque, Expression et Musicalité », voici les ateliers qui seront proposés :

  • Jonglerie (Manipulation d’objets, Jonglage, Détournement d’objets)
  • Expression et Oralité (Théâtre, Clown, Improvisation, Expression corporelle, Mime, Théâtre d’objets, Marionnette)
  • Acrobaties individuelles et préparation physique (=échauffement, étirements, souplesse, exercices de renforcement musculaires, yoga, ...)
  • Musicalité (Body percussion, chants, jeux musicaux variés avec objets/voix, improvisations collectives, ...)

 

Renseignements : 0692 32 18 15.

Restez connectés

Inscrivez-vous à la newsletter

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

ou suivez nous sur...