Saintlouis.re

Ville de Saint-Louis et La Rivière

Actualités

 

A l’occasion de la fin de la seconde guerre mondiale, le 8 mai est devenu un jour de commémoration pour tous.

C’est à ce titre qu’une cérémonie de dépôt de gerbes s’est déroulée au monument aux morts en présence des anciens combattants, la population civile, les élèves de 3e et 5e du collège Leconte Delisle accompagnés de leurs professeurs et du principal mais également les scouts de adventiste.

Cette journée marque l’importance du devoir de mémoire pour tous ceux qui se sont sacrifiés, dans ce conflit qui a été sans aucun doute le plus meurtrier de l’histoire.

Au terme de six longues années de combats, c’est aujourd’hui une date symbolique qui représente la victoire de la paix, la liberté et de la démocratie.

 

        

 

Après un petit déjeuner copieux, les élèves de l’école Sarda Garriga du Gol se sont rendus sur le stade Michel Dalleau pour une matinée sportive.

Et c'est à ce titre que, ce mardi 07 avril était dédié à un parcours du cœur. Le but était de sensibiliser les enfants aux maladies cardiovasculaires.

Ainsi des ateliers ont été mis en place autour de trois thèmes : l’hygiène alimentaire, la lutte contre le tabagisme et le sport.

Ces élèves de classes élémentaires se sont tous prêtés aux jeux lors des activités telles que : tir à la corde, course en sac, tchoukball, coloriage, jeu de manipulation, initiation aux premiers secours, mais aussi exposition de travaux d’élèves sur l’importance de l'équilibre alimentaire.

A la fin de cette matinée un diplôme pour la participation à cette journée a été remis à tous les élèves. Une médaille d’or, d’argent et de bronze ont été remis aux trois meilleures équipes pour la course relais en présence de quelques parents.

 

Parents et grands-parents, vous avez envie de jouer aux acteurs ou de vous amuser alors, cet atelier est fait pour vous... l'association Juliette au pays des marmailles vous propose un atelier théâtre tous les jeudis de 9h à 11h à la rue Jean XXIII.

Renseignements : 0692 31 67 25

 

 

Dans le cadre de la stratégie de lutte contre la pauvreté, 46 écoles de l'île appartenant à des réseaux d'éducation prioritaire, offrent désormais un petit-déjeuner à leurs élèves.

L'objectif est de réduire les inégalités concernant la prise du premier repas de la journée, tout en les éduquant sur l'alimentation.

 

Quand je prends un petit-déjeuner à la maison, je n'en reprends pas à l'école

 

L'inspecteur de l'académie, Tsang Chin Sang, l'inspecteur de l'académie adjoint, Eugène ainsi que des élus de Saint-Louis,se sont rendus à l'école élémentaire de Plateau des Goyaves pour observer la toute première distribution du petit-déjeuner.

Après le passage obligatoire du lavage des mains, les élèves de l'école ont pu apprécier le petit-déjeuner qui les attendaient dans leur classe.

Du pain avec du fromage, du lait ainsi qu'une banane, c'est ce que les 272 élèves des 17 classes ont reçu pour bien démarrer leur journée.

Pour Alvin (9 ans), Liloo (9 ans) et Valentin (9 ans), "le petit-déjeuner, c'est trop bon et c'est chouette de pouvoir le prendre tous ensemble".

Ce qui est sûr, ils vont pouvoir en profiter plus souvent puisque ce dispositif sera mis en place une fois par semaine.

 

 

L'association Coeur de rue, qui oeuvre à promouvoir la culture urbaine, et le Contrat de ville ont lancé un sacré défi aux jeunes Saint-Louisiens.

En effet, le samedi 27 avril, le gymnase de Roches Maigres s'est transformé en "dance-floor" le temps d'un concours chorégraphique.

Pour l'occasion, pas de thème imposé, hip-hop, dance-hall, maloya, koupé dékalé, les groupes ont rivalisé de talents sur différents styles musicaux afin de décrocher le titre du "best crew" de Saint-Louis.

Parmi les prétendants au titre, on retrouvait Julien et Brice, lauréats du 1er prix pour la chorégraphie la plus expressive du concours régional handi-danse qui s'est tenu le 9 avril à Sainte-Marie. Les 2 Saint-Louisiens iront défendre les couleurs de la Réunion au concours national prévu à Dunkerque en juillet.

C'est finalement le groupe Mafarow Gang qui a remporté le concours sur un afro Koupé dékalé. En plus du trophée, les jeunes seront suivis par les membres du jury, eux-mêmes spécialisés dans différents styles de danse.

Ils auront 1 mois, pour se perfectionner voire découvrir d'autres styles.

 

 

Le dimanche 28 avril, la ville de Saint-Louis a organisé la 4ème édition de la Rivière des tisanes dans le jardin de l’ancienne bibliothèque de la Rivière. Une journée placée sous le thème du bien-être avec dégustation de tisanes péi, expositions de plantes endémiques et un espace de détente. C’était également l’occasion de mettre en avant les bienfaits de ses plantes et de leurs vertus médicinales.

Une marche « bien-être » a été dirigée par l’Association ADISS, qui a regroupé plus de 75 personnes. Après un départ devant la mairie de Saint-Louis, le groupe a pris la direction de Roche Maigre, puis plateau Goyaves où il a pu apprécier une halte avec un assortiment de tisanes et thés glacés.

Au second ravitaillement devant la mairie de La Rivière, ce sont des danseuses indiennes qui sont venues encourager les 75 marcheurs avant qu'ils n'entament  la dernière ligne droite vers le jardin de l'ancienne bibliothèque.
Tous ont pu ensuite découvrir le village des tisanes et du bien-être histoire de récupérer tranquillement de leur marche.

La journée s'est achevée dans une ambiance conviviale avec un concert de Gaby Lai-Kun et Jean-Paul Volnay.

 

 

A l'occasion de la journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation, une cérémonie avec dépôt de gerbes s’est déroulée sur la place de l’Eglise Notre Dame du Rosaire. C’est avec fierté et émotion que s’est déroulée cette cérémonie au pied du monument aux morts de la Rivière.

C’est à ce titre que, ce dimanche 28 avril 2019 les anciens combattants, la population civile, les jeunes du collège Hégesippe Hoarau sous la direction du principal et des enseignants ont été conviés pour cette journée.

L’occasion d’évoquer la mémoire de tous ceux, hommes, femmes et enfants envoyés par milliers pendant la Seconde Guerre Mondiale dans des camps de concentration ou d’extermination nazis.

Ce dernier dimanche du mois d’avril marque l’importance de renouveler notre hommage au courage dont ont fait preuve les déportés. C’est aussi l’occasion d’honorer la mémoire de tous les déportés sans distinction qui furent des milliers torturés, assassinés pour ceux qu’ils étaient : résistants, communistes, homosexuels et principalement juifs.

Cette journée a pour vocation de rappeler à tous ce drame historique majeur notamment à la jeune génération afin que de tels faits ne se reproduisent plus.

 

  

Restez connectés

Inscrivez-vous à la newsletter

pour recevoir toute l'actualité de la Ville de Saint-Louis

ou suivez nous sur...