Saintlouis.re

Ville de Saint-Louis et La Rivière

Séniors

 

Retour à La Rivière pour un jour, une centenaire, dans le quartier du Ouaki où vit Marie-Thérèse Gastrin qui fêtera prochainement son 102ème anniversaire.

Assise dans son pliant à l'ombre de la varangue, la petite dame pose un constat sérieux sur la société : "Mi regrette la vie lontan. Koméla les gens sont méchants et voraces, na pu de partage".

Aux côtés de son fils et sa belle-fille qui s'occupent amoureusement d'elle au quotidien, pour Marie-Thérèse, sa boule riz et ses feuilletons télévisés lui suffisent pour mener une vie paisible.

Sous sa capeline, son doux visage porte la sagesse qui n'appartient qu'à ceux qui ont déjà traversé un siècle d'existence.

 

 

Aujourd'hui, nous poursuivons notre tournée, un jour, une centenaire dans le quartier du Gol.

 

C'est là où Andréa Taye, a fêté son 102ème anniversaire le 2 février dernier.

Comme nos précédentes centenaires, des forces de la nature, cette dame confie tenir la corde de la vie grâce à des plaisirs simples.

 

Pour elle, pas une journée ne débute sans son riz chauffé.

 

Maman de 12 enfants, Andréa tient aussi grâce à l'amour de ses 21 petits-enfants et 25 arrière petits-enfants.

Elle profite elle aussi de moments paisibles auprès des siens dans le quartier du Gol où elle vit depuis son enfance.

 

 

Dans le cadre de la semaine bleue, semaine consacrée à nos gramouns, nous poursuivons la présentation des centenaires de Saint-Louis, un jour, une centenaire.

 

Raymonde Payet a fêté le 29 juillet dernier son 105ème anniversaire.

 

La petite dame, véritable modèle de quiétude, toujours le sourire aux lèvres et les yeux remplis de tendresse file des jours paisibles dans sa petite maison en bois sous tôle niché dans un petit coin de la Rivière.

 

Un lieu chargé de souvenirs où la famille aime à se rassembler.

Une maison que la centenaire refuse aussi de quitter et qui est sans nul doute le secret de sa longévité.

Enfants, petits et arrière-petits enfants sont présents au quotidien aux côtés de leur "mémé", pour savourer chaque précieux instant de vie.

 

 

Un ti 107 ans comme rien

Pauline Sileza

 

"Ensemble, bien dans son âge" est le thème retenu pour cette édition 2020 de la semaine bleue débutée ce 5 octobre.

Une semaine qui habituellement offre des moments de fête à nos gramounes.

Le contexte sanitaire contraint la municipalité à ne pas organiser de festivités cette année car la santé de ces zarboutan est une préoccupation de tous les instants.

Nous vous proposons, un petit retour en image sur les 5 centenaires de Saint-Louis, 5 femmes à laquelle une 6ème s'ajoutera le mois prochain.

 

« Un ti cent an comme rien » comme si elle s’était arrêtée de compter, comme si le temps s’était arrêté.

Mme Sileza Pauline, la doyenne de la ville, a fêté le 4 juin dernier ses 107 ans, pourtant si on lui demande, elle répondra qu'elle a 100 ans.

C’est toujours avec son magnifique sourire, que Mme Sileza nous accueille dans sa maison située à la Rivière où elle vit entourée de ses enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants.

 

Tous aiment passer du temps en sa compagnie et apprécient notamment les moments où elle se confie sur sa vie.

 

C’est avec beaucoup de sagesse et de force, qu’elle nous raconte sa vie lontan, une vie de dur labeur dans les champs pour pouvoir nourrir ses enfants.

 

« Le travail y tue pas, regarde mes deux béquilles, zot la travaillé … » dit-elle.

 

Pour son gendre, cette force lui vient aussi du fait qu'elle n'entend plus très bien ce qui permet à son esprit de ne pas être pollué par toutes sortes de choses inutiles.

 

Centenaire, nout zarlor, notre trésor !

 

 

C'est toujours dans sa petite case en tôle, qu'elle refuse de quitter, que Raymonde PAYET recevait le Maire de Saint-Louis, Juliana M'Doihoma et la vice présidente du CCAS, Julie DIJOUX venues lui souhaiter un très bon anniversaire.

En effet, le 29 juillet dernier, Raymonde Payet fêtait ses 105 printemps.

Toujours une belle occasion pour ses enfants, petits-enfants, et arrières petits-enfants de se rassembler autour de leur zarlor.

 

 

Mr et Mme Coli Jun Ong se sont rencontrés dans un bal à Saint-Denis et depuis ils ne se sont plus jamais quittés.

Elle, ancienne femme de ménage, lui, ancien maçon sont à la tête d'une très belle famille avec 5 enfants, 23 petits-enfants et 8 arrières petits-enfants.

Résidant à Plateau des Goyaves depuis plus de 30 ans, ils ont reçu toute leur famille pour célébrer ce jour spécial, leurs noces d'orchidée (55 ans de mariage).

On peut leur souhaiter encore de belles années d'amour et de bonheur.

 

Restez connectés

Inscrivez-vous à la newsletter

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

ou suivez nous sur...